Bric à brac de code et images
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maëlle Lewis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 23
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Maëlle Lewis    Ven 11 Avr - 1:08


Maëlle Lewis

22 ans ✝ Originaire de Dallas ✝ Célibataire  ✝ Etudiante



Meilleure amie - C'est une personne qu'elle aurait connue depuis l'école primaire, qui aurait toujours été là pour elle dans les différentes étapes de sa vie. Elle l'aurait même toujours soutenue. Bien que différentes les deux jeunes femmes seraient des amies inséparable qui trouveraient toujours quelque chose à faire ensemble.  

Premier petit ami. - Ca serait un homme beaucoup plus vieux qu'elle avec qui elle serait sortie durant 3 ans. Ca se serait finit à cause des mensonges du jeune homme et c'est en partie à cause de celui-ci qu'elle s'est renfermées durant des années avant de s'ouvrir à nouveau au monde.  

lien recherché - lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. phasellus volutpat elementum lectus, et tempor orci fringilla ornare. donec dolor est, molestie et iaculis id, placerat eu ligula. nulla facilisi. aenean suscipit libero quis tortor consequat consequat. pellentesque condimentum enim massa, a placerat lacus. nulla eleifend sagittis purus, eget consequat velit rutrum vel. ouisque felis elit, pharetra id ornare vitae, pellentesque quis magna. praesent nec erat est. ut eu lacus odio, ut aliquet dui. etiam sed orci pulvinar massa hendrerit sollicitudin. mauris eget sem vitae ipsum elementum accumsan ut ac urna.


musclor.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenheart.forumgratuit.be
Admin
Admin


Messages : 23
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Maëlle Lewis    Ven 11 Avr - 1:52



Thomas Osborne
what ; you said what ?


◭ ◭ ◭
Connaissance : Musique, jeux vidéos sont les points communs des deux jeunes gens, en effet Maëlle est une jeune femme pas comme les autres, elle aime faire des choses que les hommes font enfin quand elle le peut évidemment. Elle était allée à une sorte de rassemblement pour les personnes qui aiment les jeux vidéos, c'était la première fois qu'elle y allait, mais il y a rencontré une personne, Thomas. Ils sont différents certes et Maëlle n'aurait jamais cru pouvoir parler à un jeune homme comme lui un jour, mais ça fut quand même le cas. C'est en discutant qu'ils se sont rendus compte qu'ils avaient quand même un ou deux points communs, puis elle le trouvait sympathique. Pour une fois, elle a pris les devant en lui donnant son numéro histoire d'être en contact et pourquoi pas se revoir pour une autre sortie de ce genre, pour parler, un concert ou pour tout autre choses encore. Elle ne sait pas grand chose du jeune homme mais elle aimerait pourquoi pas apprendre à le connaître.

Judicaël H. Reaghan
what ; you said what ?


◭ ◭ ◭
Peace and other : Une chose est certaine, c'est que Maëlle ne s'attendait pas à une rencontre comme celle-ci. Elle voulait simplement se rendre chez le médecin comme la plupart des gens quand ils ont besoin de quelque chose de celui-ci. On lui avait conseillé de parler même si elle n'en avait pas envie, mais pour qu'on arrête de l'ennuyer, elle a simplement fait en sorte de voir quelqu'un et c'était sur Jude que c'était tombé. Bon ou mauvais, ça dépend du point de vue des gens, le jeune homme l'a aidé à s'extérioriser un peu plus pour être enfin tranquille avec elle-même. Ça n'a pas été de la manière la plus seine qui soit, surtout venant d'un médecin, il lui a appris à fumer pour être plus détendue, plus cool et depuis elle ne s'en passe pas. Il lui arrive souvent de faire des soirées « détente » avec le médecin voir un peu plus parfois quand ça dérape, mais elle ne s'en plein pas au contraire ça lui permet d'être différente et ça lui plait.




W. Eden Hopkins
what ; you said what ?


◭ ◭ ◭
Amitié :Un ami de l'université, une rencontre au hasard lors d'une soirée étudiant. Je n'ai pas essayé d'aller plus loin avec lui, non pour une fois ce n'est qu'un ami et lui et moi nous nous entendons très bien. D'ailleurs nous sortons beaucoup ensemble maintenant lui et moi et c'est une chose qui me semble vraiment superbe ! C'est un ami géniale il me fait toujours rire et je ne regrette rien du tout!

Sana K. McKay
what ; you said what ?


◭ ◭ ◭
Amies : Sana et Maëlle se sont connues alors qu'elles étaient plus jeunes, elles ont certes quelques années d'écarts, mais comme elles étaient voisines à l'époque, elles se connaissaient très bien et étaient même de bonnes amies, elles passaient beaucoup de temps ensemble. C'était avant que Maëlle ne déménage dans un autre quartier de la ville, la distance les a éloignées et elles n'ont plus eut de contact. Maëlle n'osait pas reprendre contact avec la jeune femme, vu qu'elle ne se sentait pas à l'aise dans son corps, elle n'était pas bien dans sa peau et elle avait peur d'être rejetée une nouvelle fois, elle avait simplement peur de ne pas savoir quoi lui dire en plus de ça, car même si elle ne l'a plus vue, elle sait ce qu'elle est devenue et elle est une belle femme féminine à côté d'elle. Maëlle a changé depuis peu de temps et elle essaye de retrouver quelques amis du passé, mais elle n'a plus le même physique, ni même le même comportement ce qui est difficile pour les autres de reconnaître et elle le comprend. Peut-être qu'elle arrivera à renouer avec son amie ?.




TYPE YOUR NAME
what ; you said what ?


◭ ◭ ◭
lorem ipsum.

TYPE YOUR NAME
what ; you said what ?


◭ ◭ ◭
lorem ipsum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenheart.forumgratuit.be
Admin
Admin


Messages : 23
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Maëlle Lewis    Sam 12 Avr - 7:18


Changement de tête de février




Holaaa mes petits schtroumpfs acidulés. On est bien à l'heure pour un nouveau changement de tête, des surprises et plein d'amour, ça tombe vachement bien, parce qu'en plus d'être le week-end de la saint valentin (On espère que vous avez bien fêté, avec des fleurs, des petits cœurs et du chocolat, on vous fait plein de bébés et on a des flèches de cupidon en stock au cas où vous avez quelqu'un à charmer. ) le forum a aussi trois mois. Il est presque comme un bébé, avec les joues rouges et toutes potelées, mais en tout cas c'est grâce à vous qu'il marche, gazouille et nous réveille pas trop la nuit alors merci d'être aussi parfait, et de le faire vivre de cette manière.  :lick:

+Pour ce qui est des nouveautés, ça fait déjà quelques minutes que vous pouvez admirer le nouveau design, réalisé par notre morue kusum. Vous pouvez lui faire plein de compliments, des critiques et lui donner des lettres d'amours enflammées

+Les trois nouveaux membres du mois, élus dans la joie et la bonne humeur sont disponibles, vous pouvez leur faire un maximum de câlins et de trucs cochons here Ils sont beaux non ?

+Le contexte a évolué un poil, parce qu'à chaque fois qu'il se passera quelque chose dans notre magnifique ville de boston, ou que les sons feront encore des siennes, on pourra retrouver leur dernière frasque dans le contexte, histoire qu'ils laissent une trace écrite. Il font pas ça pour rien après tout si ?

+La première intrigue pointe enfin le bout de son nez, je sais que vous l'attendiez et elle est un peu traînée mais les sujets sont faits, les groupes aussi et y 'a plus qu'a laisser mijoter et à commencer de poster. Merci de votre patience et on espère que ça vous plaira. Tout ce qu la concerne,c'est par

+Un nouveau système de perso flash a été installé, un nouveau compte pnj nous a rejoint. Je vous entends d'ici me dire QUEOUAH ? Pas de panique tout est expliqué dans sujet adéquat c'est pas très compliqué, on vous prête le seul cerveau commun à toutes les copines du staff si vous en avez besoin.

+N'oubliez pas de voter sur les tops sites c'est grâce à vous qu'on a plein de nouveaux bébés, faut leur changer les couches et les aider à s'intégrer aussi, je compte sur vous, mais je sais que vous assurez.

Et bien entendu, amusez-vous, aimez-vous et continuez à vous dénuder sur la box, parce qu'on sait très bien que vous avez les mœurs assez légères dans le coin, mais on aime ça. Si vous avez des problèmes pour vous intégrer, que vous chercher des rps ou juste un petit soutien psy, on prend les cartes bleues et les chèques aussi, mais surtout vous pouvez nous envoyer un petit mp, et on se fera un plaisir de vous venir en aide. Vous pouvez poster pour commenter un peu partout, on vous aime et merci d'être là.  
(c) kusumitagraph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenheart.forumgratuit.be
Admin
Admin


Messages : 23
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Maëlle Lewis    Sam 12 Avr - 7:18


Changement de tête de février




Holaaa mes petits schtroumpfs acidulés. On est bien à l'heure pour un nouveau changement de tête, des surprises et plein d'amour, ça tombe vachement bien, parce qu'en plus d'être le week-end de la saint valentin (On espère que vous avez bien fêté, avec des fleurs, des petits cœurs et du chocolat, on vous fait plein de bébés et on a des flèches de cupidon en stock au cas où vous avez quelqu'un à charmer. ) le forum a aussi trois mois. Il est presque comme un bébé, avec les joues rouges et toutes potelées, mais en tout cas c'est grâce à vous qu'il marche, gazouille et nous réveille pas trop la nuit alors merci d'être aussi parfait, et de le faire vivre de cette manière.  :lick:

+Pour ce qui est des nouveautés, ça fait déjà quelques minutes que vous pouvez admirer le nouveau design, réalisé par notre morue kusum. Vous pouvez lui faire plein de compliments, des critiques et lui donner des lettres d'amours enflammées

+Les trois nouveaux membres du mois, élus dans la joie et la bonne humeur sont disponibles, vous pouvez leur faire un maximum de câlins et de trucs cochons here Ils sont beaux non ?

+Le contexte a évolué un poil, parce qu'à chaque fois qu'il se passera quelque chose dans notre magnifique ville de boston, ou que les sons feront encore des siennes, on pourra retrouver leur dernière frasque dans le contexte, histoire qu'ils laissent une trace écrite. Il font pas ça pour rien après tout si ?

+La première intrigue pointe enfin le bout de son nez, je sais que vous l'attendiez et elle est un peu traînée mais les sujets sont faits, les groupes aussi et y 'a plus qu'a laisser mijoter et à commencer de poster. Merci de votre patience et on espère que ça vous plaira. Tout ce qu la concerne,c'est par

+Un nouveau système de perso flash a été installé, un nouveau compte pnj nous a rejoint. Je vous entends d'ici me dire QUEOUAH ? Pas de panique tout est expliqué dans sujet adéquat c'est pas très compliqué, on vous prête le seul cerveau commun à toutes les copines du staff si vous en avez besoin.

+N'oubliez pas de voter sur les tops sites c'est grâce à vous qu'on a plein de nouveaux bébés, faut leur changer les couches et les aider à s'intégrer aussi, je compte sur vous, mais je sais que vous assurez.

Et bien entendu, amusez-vous, aimez-vous et continuez à vous dénuder sur la box, parce qu'on sait très bien que vous avez les mœurs assez légères dans le coin, mais on aime ça. Si vous avez des problèmes pour vous intégrer, que vous chercher des rps ou juste un petit soutien psy, on prend les cartes bleues et les chèques aussi, mais surtout vous pouvez nous envoyer un petit mp, et on se fera un plaisir de vous venir en aide. Vous pouvez poster pour commenter un peu partout, on vous aime et merci d'être là.  
(c) kusumitagraph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenheart.forumgratuit.be
Admin
Admin


Messages : 23
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Maëlle Lewis    Sam 3 Mai - 22:19



Evan S. Hudson
Clark Bockelman -  crédit Icon ICI

Ce charmant personnage de ma création s'appelle Evan S. Hudson mais il peut être surnommé Evy. il est né(e) en 1992 à Boston, il a 21 ans. et il exerce le métier de métier ici. Il faut aussi savoir qu'il est Hétérosexuel ou Bisexuel et Célibataire. On dit parfois de moi que je suis vantards, amusant, souriant, chiant aussi, narcissique, imposant..

L'avatar que j'ai choisi pour ce personnage est Clark Bockelman et c'est négociable je le verrai plutôt dans le groupe Sons et pour l'instant il est  libre.  

At first, there are the ground rules

pas de minimum de lignes ou de présentation imposée pour la bio du scénario, soyez juste complet, indiquez bien ce que vous voulez (et ne voulez pas)
Il est d'origine de suède mais il est né à Boston. Il a une soeur plus âgé que lui. Il fait partie des Sons, juste pour ennuyer ses parents qui font parties des plus hautes familles de Boston, seulement ils ne sont pas encore au courant de sa participation. Mais Evan sait que ses parents et sa famille en générale n'aime pas les SONS. Depuis qu'il est ado il est devenu un garçon beaucoup plus rebelle éloigner des valeurs familiales, valeurs d'une famille de bourge parce que oui il vient d'une famille avec beaucoup d'argent, ce qu'il ne supporte pas vraiment, il ne voulait pas être comme sa soeur, marié avec une fille qu'il n'aimerait pas. Il est donc toujours en conflit avec ses parents mais un peu plus proche de sa soeur. [ A vous de voir pour le reste de l'histoire]
And then I suppose you know everyone has a story


Samara H. Richardson Clair Holt — C'est sa soeur, elle ne porte pas le même nom de famille puisqu'elle est mariée à Caleb. Ils sont proches tout les deux même si Samara reproche à son frère de ne pas être assez prudent, elle protège surtout son petit frère malgré qu'il est parfois insupportable, elle l'aime. Elle serait prête à faire n'importe quoi pour lui.
Caleb Richardson (Avatar) — Il est son beau-frère. Ils ne s'entendent pas vraiment, enfin c'est plutôt une sorte de suis moi je te fuis, fuis moi je te suis. Et oui Richardson n'assume pas d'être attiré par le petit frère de son épouse. Surtout vis-à-vis de ses parents et du regard des autres. Il se fiche un peu qu'il fasse partie des Sons. Il voudrait d'un côté que son attirance parte mais d'un autre il n'en a pas envie. Caleb n'ayant pas un caractère facile et Evan non plus d'ailleurs, ils se disputent souvent même sans le vouloir, on pourrait croire à un vieux couple alors qu'ils n'en sont pas un.
Nom & Prénom (Avatar) — Le lien par ici
Nom & Prénom (Avatar) — Le lien par ici
do you wanna be my friend, please say yes, please

Le groupe n'est pas négociable il fait partit des Sons.
there's something you should know, I'm never gonna let you go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenheart.forumgratuit.be
Admin
Admin


Messages : 23
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Maëlle Lewis    Lun 5 Mai - 1:12


Evan S. Hudson  

Age +22 ansProfession + Pompier Statut + Célibataire Date & Lieu de Naissance + 19 Juin 1992 à Boston Nationalité + Américaine Orientation sexuelle + Bisexuel Traits de caractère + Souriant - Manipulateur - Audacieux - Narcissique - Courageux - Arrogant Particularité + Déteste ce qu'il est c'est-à-dire les riches c'est le principale.  Avatar + Clark Bockelman



Histoire
-Evan est né dans une famille bourgeoise, une des plus connues à Boston en plus des Richardson, les Huston. Il est le plus jeune de la famille et pourtant, l'unique héritier de l'entreprise familiale « Hudson Pharma' » qui produit et vents des centaines de produits de beauté. Pourquoi est-il le seul héritier ? Simplement parce qu'il est le seul fils et son père est attaché aux vielles pratiques qui font que seuls les garçons peuvent être à la tête d'un empire comme il appel ça. Il a cependant une grande sœur, portant le prénom de Samara, une jeune femme présente pour son frère depuis la naissance de celui-ci, contrairement à ses parents qui eux sont plutôt absent trop dans le boulot simplement. Ils n'ont cependant que 4 petites années de différence.
-Evan a toujours été un garçon un peu plus turbulent que les autres, un peu trop selon ses parents. Il ne pouvait rester en place une seconde, surtout durant les repas familiaux qu'il jugeait déjà vraiment ennuyeux, Evan aimait simplement pouvoir s'amuser comme les autres le font, mais ça n'est pas possible dans une famille comme la sienne. Les seules écoles qu'il a fréquentées, étaient des écoles privées, remplient d'autres enfants de riches notamment. Malgré ça, il avait de très bonnes notes, enfin jusqu'à l'âge de la puberté, enfin déjà bien avant vers ses 12 ans quand il a compris que la vie n'était pas un hasard dans son cas, qu'elle est déjà prévue depuis bien longtemps, bien avant sa naissance et puis un jeune homme qui aime la liberté ça ne lui allait pas du tout et il s'est donc rebellé.
-Evan est devenu une hantise pour ses parents qui essayaient de le remettre dans le droit chemin chaque fois qu'ils le pouvaient. Les flics, les amandes, les renvois, le jeune homme n'en ratait pas une pour faire le contraire de ce qu'on lui demandait. Ce n'est pas tellement le fait d'enfreindre les règles qui l'amusaient, mais simplement de faire vivre un enfer à ses parents pour leur montrer qu'il ne veut pas de cette vie. C'est de là que vient sa haine envers les bourgeois. Et c'est à cette époque qu'il a fait la connaissance d'une personne faisant partie des Sons, il a appris ce qu'ils faisaient et il s'est rallié à leur cause, encore une fois dans le simple but d'être contraire aux ordres de ses parents, à ce qu'ils aimeraient qu'ils soient. Cependant, ils ne savent pas encore qu'il en fait partie, il n'en parle pas, c'est le but en même temps de ne rien dire le dessus. Il fait simplement ce qui lui semble le plus juste. Il est devenu pompier après ses études, ce qui lui donne une place quand même importante dans la société et ce qui marque aussi le fait qu'il ne reprendra pas l'entreprise fondée par son père, il n'en a aucune envie à moins qu'il y trouve un intérêt un jour.
-Sa bisexualité, il n'en est pas encore certain, mais il a déjà été attiré par plusieurs hommes. Il ne voulait pas l'admettre au début, mais il ne peut pas être aveugle complètement. Il aime autant les hommes que les femmes, d'ailleurs, il ne se prive pas de la chose quand il a besoin d'obtenir quelques choses, il passe par le sexe parce que ça marche presque toujours. Il ne s'est jamais réellement posé avec quelqu'un, il aime beaucoup trop la liberté pour faire ça maintenant. Puis il lui faut la bonne personne en même temps.
-Il est nouveau chez les Sons, il suit donc simplement les ordres, il apprend, il écoute, il suit, pour le moment ce n'est que ça, mais il aimerait réellement pouvoir être à la place des autres dans quelques années.



Liens
Samara H. Richardson (ft. Claire Holt)Samara est la sœur d'Evan, ils sont tout le deux très proche l'un de l'autre. Ils n'ont que 4 petites années entre eux. Samara a toujours aimé son petit frère et lui l'a toujours aimé aussi. La simple raison est sans doute qu'ils soient les seules enfants de la famille. Et qu'ils n'ont pu compter que sur eux-mêmes pendant de nombreuses années. Leurs parents n'était pas vraiment présent à la maison, trop de boulot mais l'argent comblait le vide, en tout cas pour Samara. La jeune blonde n'a pas eu le temps de voir la descente aux enfers de son frère, elle n'a rien vu venir et pourtant, elle est la plus proche de lui. Elle ne le comprend pas, elle ne pense pas comme lui et elle lui en veut de faire ça à leurs parents. Evan veut lui faire comprendre que ce n'est pas une vie pour eux, qu'ils devraient avoir le droit de choisir ce qu'ils veulent faire et il lui donne toujours comme exemple le mariage avec le fils Richardson. Un mariage qui n'aurait pas dû être si les parents n'étaient pas intervenus dans tous ça. Cependant, les deux jeunes gens ne veulent pas être en conflits alors ils font comme si de rien était l'un sur l'autre, ils ferment les yeux sur les problèmes et ne gardent que le bon.

Caleb Richardson (ft. Ian Somerhalder)Caleb est le beau-frère d'Evan, autrement dit, il est le mari de sa sœur simplement. Leur relation est un peu bizarre, ils se cherchent, ils se disputent, ils s'envoient des piques, ils sont opposés l'un à l'autre, mais dans le fond, ils s'aiment plutôt bien. Et le verbe aimer dans cette histoire n'est pas là pour faire joli. Evan et Caleb ont un point commun, ils doutent de leur bisexualité, enfin Caleb encore plus, mais on va dire qu'il ne veut simplement pas assumer, aux yeux de ses parents surtout. Etre déshérité de ne l'intéressant pas contrairement au blondinet. Ils ont déjà couché ensemble une fois, mais personne ne le sait. Encore moins Samara. On peut dire que les deux jeunes hommes sont attirés l'une par l'autre, sexe ou plus ? Personne ne le sait encore, mais l'interdit, l'inaccessibilité, rends les choses encore plus intéressantes qu'elles ne l'étaient avant. Caleb aime beaucoup s'amuser avec ça, il aime le danger et il adore faire des choses interdites avec le petit Hudson. Surtout quand il ramène un blessé à l'hôpital.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenheart.forumgratuit.be
Admin
Admin


Messages : 23
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Maëlle Lewis    Lun 16 Nov - 5:27





Pseudo & Pseudo
une citation
Votre réponse, vous la postez ici!


(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenheart.forumgratuit.be
Admin
Admin


Messages : 23
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Maëlle Lewis    Lun 16 Nov - 5:52



so... what is the problem?


Si tu penses que je vais te courir après tu peux toujours rêver. J'ai fais le premier pas, j'ai essayé de faire en sorte d'arranger les choses, j'ai tenté ma chance une fois mais si tu ne fais aucun effort de ton côté j'abandonne, c'est tout. J'abandonne, pas parce que j'ai envie de t'abandonner, pas parce que tu n'es plus rien pour moi ou parce que je m'en fiche, j'abandonne parce que visiblement toi tu n'en à rien à faire. J'abandonne parce que je me suis faite une promesse, il y a quelques temps, j'ai promis de me respecter, de m'aimer, et de n'aimer que les gens qui m'aiment aussi, de ne jamais plus aimer une personne plus que cette personne ne m'aime, c'est ma promesse, ne plus jamais faire cette erreur. Ne plus jamais me plier en 4 pour quelqu'un qui ne bougerait pas le petit doigt pour moi. Ne plus jamais m'inquiéter pour quelqu'un qui ne prend même pas la peine de penser à moi une seule seconde. Ne plus donner autant de ma personne à quelqu'un qui ne me donne rien en retour. Ne plus accepter dans ma vie des gens qui me font me sentir mal, des gens qui me rabaissent, qui me tirent vers le bas, qui me font me sentir toute petite, inintéressante, influençable, stupide. Ne plus supplier les gens pour qu'ils restent dans ma vie, ne plus m'accrocher comme une dingue pour ne pas perdre quelqu'un qui s'en fiche complètement de me perdre, moi. Ne plus ouvrir mon coeur, mes pensées, mes souvenirs, à quelqu'un qui ne partage rien avec moi. Ne plus donner de place dans mon présent et mon futur à quelqu'un pour qui je ne suis qu'une bouée de secours. Je ne suis pas une bouée de secours. Je ne suis pas une activité temporaire, un paillasson sur lequel on s'essuie les pieds, un jouet qu'on aime quand on est gosse mais qu'on jette quand il devient passé de mode. Je suis pas une putain de carte pokémon, une bille ou une feuille Diddl. Et je suis pas un petit chien fidèle et soumis qui reviendra toujours vers son maître même après s'être fait battre à sang. C'est fini, j'ai décidé que c'était fini, cette époque où j'étais cette fille peu sûre d'elle qui aimait trop les autres parce qu'elle ne s'aimait pas assez elle-même. J'ai décidé de m'aimer. D'aimer les gens qui m'aiment en retour. De courir après les gens qui sont près à courir pour moi. De me plier en 4 pour des gens qui me soutiennent. De m'ouvrir et me confier à des gens qui me font confiance pour s'ouvrir, eux aussi. Je ne veux plus forcer les gens à rester, j'ai compris qu'on ne force pas les gens à rester, s'ils décident de partir ou d'abandonner c'est qu'ils ne sont pas à leur place, c'est tout. J'ai décidé d'arrêter de me faire du mal et d'arrêter de laisser les autres me rabaisser. C'est pas gagné, je vais sûrement faire encore des erreurs, je vais encore me laisser avoir, mais je vais tout faire pour changer. J'ai déjà tout donné à quelqu'un pour ne rien recevoir en retour que du mépris et ça n'arrivera plus, ça ne peut plus arriver. Donc si tu tiens un tout petit peu à moi, à ton tour de faire un signe, à ton tour de faire un pas en avant... Sinon tant pis, je n'ai pas besoin des gens qui n'ont pas besoin de moi. ▬ Sun Ray


© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenheart.forumgratuit.be
Admin
Admin


Messages : 23
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Maëlle Lewis    Jeu 19 Nov - 22:14

Charliver
My home is yours.

Oliver n’était pas dupe du tout. Il sentait le regard plein de jugement de l’autre. Ca le mettait franchement mal à l’aise. Il est ivre, calme toi. Pensait-il très fort afin de se rassurer. Il se sentait comme un animal de foire. Être normal, juste ça. Pourquoi était-ce si difficile pour les autres de ne pas le voir simplement comme un compte en banque? Le garçon s’intéressait à un tas de choses, sculptait, lisait, écoutait de la musique. Mais sa fortune revenait toujours sur le tapis, quoi qu’il fasse. Les gens étaient obsédés par ça sans qu’il comprenne réellement pourquoi. D’ailleurs, il ne dépensait pas grand chose. A part quelques coups folies mais rien de très extravagant comme Charlie avait l’air de se l’imaginer. Il n’y pouvait rien si il avait du goût pour la décoration. La plupart des choses qui se trouvaient chez lui avaient été chinées dans des brocantes. Le jeune homme adorait s'y promener le dimanche et il profitait pour trouver des objets insolites. « Pas vraiment non. Je suis chez un inconnu. Chez moi ça n'est vraiment pas du tout comme ça. En même temps je n'ai pas les moyens de me payer toutes ces choses. Mais mon canapé en reste quand même confortable. » Oliver sourit doucement. Quel animal indomptable ce garçon. Il ne s’était pas du tout attendu ça. Son regard était triste et doux, il semblait calme. En réalité, il lui en mettait plein la figure, sans raison apparente. Il secoua la tête délicatement, toujours avec cette attitude féline qu’il n’arrivait pas à masquer. « On ne va pas rester inconnu longtemps, d’accord? Comme ça tu te sentiras bien. A part ce que tu peux voir au mur, rien ne coute bien cher, tu sais. » Oliver l’avait dit sans conviction. Il savait que l’autre n’allait pas le croire de toute façon. Il allait encore trouvé une mauvaise parole à lui dire sur sa manière d’être, de faire ou de vivre. Cela semblait être le petit jeu préféré de Charlie, à son grand désarroi. Oliver tira machinalement sur sa cigarette. Il voyait bien que l’autre évitait de se moquer de lui, il n’était pas aveugle. C’était si désagréable. Il faisait tout son possible pour que l’autre se sente à l’aise et le retour de bâton était difficile.

« Le karma ? C'est bidon. Tu penses que si tu es gentil avec un voleur, il ne va rien te voler ? C'est dangereux pour toi de penser comme ça. Surtout quand tu es plein de tune. Mais bon si l'envie t'en dit continue mais je serais toi je ferais quand même attention. Ca serait dommage de lire dans les journaux qu'un riche héritier à perdu la vie. » Oliver prit un air étonné. Il n’avait jamais pensé que son argent pouvait être un quelconque danger pour sa vie. Au contraire, si il en faisait bon usage, il allait être apprécié. C’était toujours ce qui s’était passé d’ailleurs. Jamais il ne s’était fait agressé. Quelques remarques avaient fusé ici et là quand il venait à boire un verre avec quelques amis. Les gens étaient jaloux, il le comprenait. Mais il ne pouvait pas s’excuser de la mort de ses grands parents, même si lui-même en était le premier désolé. Il n’avait pas choisi, il ne comprenait pas pourquoi il devrait payer quoi que ce soit. Il hoche doucement la tête en réfléchissant. « Mais je te connaissais de vue. Je savais que tu n’allais pas me faire de mal, voyons. » Il tira une latte sur une seconde cigarette qu’il venait de s’allumer. Charlie le stressait beaucoup, mine de rien. Il essayait donc de cacher son malaise grâce à la gestuelle que lui apportait l'objet. Enfin, Oliver était conscient qu’il ne trompait personne. Son regard fuyant et ses joues qui s’empourpraient n'étaient pas invisibles. « Ca t'es tombé dessus ? On dirait pourtant que tu as toujours vécu de la sorte. Tes manières ne trompent vraiment pas. La façon dont tu t'exprimes, la façon dont tu fais les choses. Ouais je t'en veux. Mais pas spécialement à toi Oliver. J'en veux à tous les riches qui ne sont pas capable de comprendre qu'il y a des personnes plus pauvres qu'eux. Qui n'ont pas les moyens d'avoir les mêmes accessoires, les mêmes vêtements qu'eux et qui te le font payer par des remarques, des humiliations et des coups. Je sais très bien qu'il ne faut pas mettre tous le monde dans le même sac mais oui j'ai du mal avec les gens de ton rang et ça n'est pas parce que tu te montres serviable que je vais te faire confiance. » lui cracha une nouvelle fois dessus Charlie. Son ton s’était fait calme, mais l’héritier l’avait vraiment pris comme une agression. Surtout que depuis le début, il n’avait jamais évoqué ses finances, c’était Charlie qui lui en parlait. Bon, il pouvait comprendre que cela intriguait, mais tout de même. Il retira ses chaussures afin d’être plus à l’aise puis dit « Oui, j’ai vécu dans l’opulence. J’ai eu la chance de naître dans une famille riche, je te l’accorde. Mais je n’apprécie guère leur mode de vie. De belles voitures, de belles maisons… Tout ça, ils le laisseront derrière eux quand ils quitteront cette terre. Je n’ai plus de contact avec eux, pour une raison qui me regarde. J’essaye d’aider les gens. J’ai monté une association pour aider mon prochain. Je comprends tout à fait où tu veux en venir. Alors si je peux faire profiter… Cela me va. Et la manière dont je m’exprime, excuse-moi, mais je n’y suis pour rien. J’ai surtout passé mon temps chez mes grands-parents, ils sont de la vieille école et j’ai gardé cela… » Il rigolait doucement, pourtant ses yeux étaient baignés de tristesse. Parler de ses aïeux était toujours difficile pour le garçon. Il repensait à tout ce que ces gens merveilleux avaient fait pour lui et comment leurs décès avaient été souillé par l’argent, justement. Le scandale que cela avait crée avait traumatisé Oliver au plus profond de son être. « Et mes manières? Quelles manières? » Reprit-il en riant. Il ne voyait vraiment pas de quoi Charlie parlait. Il ne pensait pas avoir des attitudes bourgeoises, cela se voyait à des kilomètres. Cependant, il rit beaucoup moins en entendant ce que Charlie avait vécu, il était même choqué que cela puisse exister. « Je… Je ne sais pas quoi te dire, c’est juste dégoutant. Je comprends mieux ton rejet. Mais n’oublie jamais qu’il ne faut pas généraliser, je ne te veux que du bien. » Dit il tout en se levant.

« Ne t'oblige pas à changer tes habitudes parce que je suis là. Je sais que je ne suis pas agréable avec toi pour le moment. Et je m'en excuse. Mais... J'ai du mal c'est tout. » Oliver tourna la tête en l’entendant parler. Il remarqua qu’il regardait ses fesses mais n’en fit rien. Il était saoul, après tout. Cela excusait beaucoup de choses. Peut-être trop. Le seuil de tolérance d’Oliver était bien trop élevé ces derniers temps, simplement parce qu’il était heureux. Il sourit puis répondit. « Je ne change rien, c’est juste que la machine est trop petite, je ne peux pas y glisser une grande tasse. Encore moins deux. » Il haussa une épaule à l’excuse de Charlie. C’était gentil de sa part de faire remarquer qu’il abusait. « Ne t’en fais pas, va. » Ajouta-t-il simplement. Oliver ne se prenait jamais la tête, il faisait les choses comme elles venaient. Il posa les tasses et s’assit.

« Des soucis c'est peu dire. Je crois que je suis dans une merde bien profonde tu vois. Ma vie... J'en ai bavé toute ma vie et j'en bave encore. Moi qui pensais qu'une fois adulte les choses serraient différentes. Qu'après cette thérapie les choses rentreraient dans l'ordre. Je suis stupide de pensé des choses ainsi. Je suis né pour souffrir. Je suis né d'un viol, j'ai vécu mes premières années dans la rue, je me suis fait harceler au lycée, j'ai survécu à ma tentative de suicide. Ca c'était l'adolescence. Dernièrement, j'ai couché avec l'ennemi de mon meilleur ami, je suis tombé amoureux de cet ennemi et il m'a mit un râteau gigantesque laissant mon coeur en miette alors que je ne m'attendais pas à ce que ça fasse si mal. Il y a cette fille, Ellie. Mon meilleur ami est amoureux d'elle et je ne l'a supporte pas, à cause de son comportement, Jason est trop gentil pour elle, mais aussi à cause qu'elle prend trop de place dans la vie de Jason. Les seuls fois où je le vois c'est au boulot. Et encore, elle bosse à l'étage du dessus avec le mec qui m'a brisé le coeur tu vois le genre. » Oliver tirait sur sa clope en buvant ses paroles. Comment de telles choses pouvaient arriver à une seule et même personne? Cela était tout bonnement impossible. Il avait peur de dire quoi que ce soit car Charlie était à fleur de peau et pouvait très mal prendre n’importe quelle phrase émanant de sa bouche. Il expira une latte et but une gorgée de son café tout en réfléchissant à ce qu’il allait bien pouvoir lui dire. Un blanc c’était installé entre les deux garçons, une gêne même. Oliver était quelqu’un d’assez secret, il n’avait pas l’habitude que l’on lui déballe sa vie comme ça. Il réalisa aussi que bien qu’il ne voyait plus sa famille, le garçon avait bénéficié d’une vie douce et plutôt tranquille. Il n’en avait jamais douté mais Charlie ne faisait que renforcer ce sentiment chez lui « Je suis navré d’apprendre tout ça, c’est tragique. » Le brun avait surtout été choqué par le début de vie désastreux de Charlie. Le contraste entre lui et Oliver faisait mieux cerner à ce dernier pourquoi il ne l’appréciait pas du tout. « Cela a dû être extrêmement difficile mais il faut surtout que tu te dises que tout ce que tu as vécu est derrière toi. Tu as un toit, de quoi te nourrir. Ca va maintenant. Pour ce qui est de tes relations, tu devrais faire plus attention à toi. Et si je puis me permettre, si ce Jason ne se rend pas compte de la personne que tu es, tu perds ton temps. Même si il ne faut pas que tu oublies que l’amour peut rendre fou. Ce n’est pas qu’il ne pense pas à toi, c’est qu’il essaye de la séduire et cela peut monopoliser beaucoup de temps. » Oliver avait dit sa dernière phrase sur un ton léger, presque chantant. Il souhaitait détendre l’atmosphère qui était devenue vraiment trop lourde. « Et pour le garçon dont tu es tombé amoureux… N’oublie pas que nous sommes encore jeunes. Certaines personnes ne se sentent pas prêtes à s’engager. De plus, je n’imagine pas la réaction de ton meilleur ami si il avait appris que vous étiez en couple… » Il soupira. La situation était tellement compliquée, il essayait juste de le faire relativiser au maximum. Le pauvre Oliver était noyé sous les informations, il ne savait pas par où commencer afin de l’aider. « Tu fais quoi comme métier? Tu es barman, c’est ça? » Il n’en était pas sûr, il ne l’avait jamais vu exercer. Mais il avait tout du beau barman donc tout le monde rêvait. Un corps de folie, un teint hâlé, de jolis habits. Même après avoir vomi, Charlie avait bonne mine, s’en était presque rageant. Lui faisait pâle figure à côté, chétif, ses grands yeux expressifs rivés sur lui. Il trempa ses lèvres dans son café. « Tiens d’ailleurs, je ne t’ai pas demandé. Quel comportement à cette Ellie dont tu me parlais? » Ajouta-t-il en essayant de se rappeler de tous les détails de l’histoire de Charlie. Tout avait été si brusque.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenheart.forumgratuit.be
Admin
Admin


Messages : 23
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Maëlle Lewis    Jeu 19 Nov - 22:15



Tell me who you are. Ft. Charlie N. Wheeler

Elle avait un foutu caractère Shainey, et elle était consciente que ce n'était pas toujours facile à vivre pour les autres. D'autant plus qu'elle cachait son mal être, qu'elle avait cette faculté de faire comme si tout allait bien dans le meilleur des monde, ce qui faisait que peu de personnes arrivaient vraiment à savoir ce qu'elle pouvait ressentir réellement. Ce n'était pas méchant de sa part de le '' dissimuler '' aux autres, mais c'était peut être le meilleur moyen de s'en convaincre ? C'était plus facile. Elle avait posé cette question à Charlie, à savoir si il la supporterait. Il y répondit avec humour et elle rit de bon coeur, l'alcool aidant aussi ainsi que la présence de son ami elle était bien plus décontractée qu'à son arrivée. Oui, c'était valorisant d'avoir quelque chose à soi, de pouvoir créer, imaginer et mettre sur pied quelque chose de si personnel. Puis elle voulait lui donner un nom qui serait symbolique. Ce serait aussi un peu pour eux, qui étaient partis.

- Totalement et puis je rêve d'un truc comme ça depuis que je suis gosse après tout. C'est à voir ? T'as vraiment envie qu'on finisse dehors et que j'te mette la tête dans la fontaine toi ?

Bon là, elle rêvait un peu. Elle n'était pas fragile mais de là à maitriser Charlie aisément c'était un peu se fourrer le doigt dans l'oeil, mais fallait bien qu'elle sorte une connerie à la Gibson même si ce n'était pas très réaliste pour lui signifier qu'il se pourrait bien qu'il ait des problèmes et puis surtout pour le faire rire. Elle aimait tellement le voir sourire et apprécier la vie. Car bien sûr qu'elle rigolait. quoique ce cas de figure serait très amusant à vivre même si elle risquerait fortement de finir à sa place dans la flotte. L'histoire de l'arroseur arrosé. Bref. Tout allait bien entre eux et il n'était pas question qu'il en soit autrement, en tout cas elle espérait que rien ne viendrait faire de l'ombre à leur relation. Mais ça on en es jamais sûr car comme elle l'avait dit plus tôt, la vie est imprévisible. Le brun semblait d'accord avec elle sur le fait que tout irait bien. Et il passerait plus de temps avec Jason à moins qu'ils ne se prennent la tête à cause d'Ellie. Mais il ne voulait plus parler d'eux et c'était sans doute mieux pour le moment histoire de ne pas trop se tracasser. Elle lui sourit et répondit doucement.

- Eh bien super, en plus de ça vous allez mettre une putin d'ambiance à deux. Puis je passerais sans aucun doute vous emmerder un peu de temps en temps. Eh oui maintenant tu arrêtes. Tu pousses le bouchon un peu trop loin là Charlie.

C'était bonne enfant mais en aucun cas méchant évidemment. Elle lui fit de gros yeux, l'air de dire '' tu dérailles mon pote ''. L'ambiance était plus légère, en tout cas elle faisait tout pour la rendre ainsi. Et quand le quart d'heure de folie de Mlle Gibson commençait, on ne savait jamais où il allait s'arrêter. Mais pour l'instant Charlie parlait de ce qu'il allait regretter au Blue Bar ce qui fit redevenir la conversation un poil moins drôle mais tout aussi intéressante. C'était un tout, pas seulement une seule chose qu'il allait regretter et elle comprenait très bien. S'habituer à un endroit puis le quitter n'est jamais facile mais parfois c'est pour le meilleur. Elle l'écouta donc attentivement avant de lui répondre.

- C'est vrai que l'ambiance est bien différente et c'est dommage pour la guitare. Mais j'y pense on devrait jouer à deux, un jour ça pourrait être sympa. Oui je vois, le temps de s'habituer et d'avoir ce qu'il te faut. C'est fou comme on peut vite être perdu sans voiture, enfin c'est tellement bien de pouvoir être indépendant surtout. Oh, c'est gentil de sa part. Oui, c'est le principal, que tu sois bien avec ce changement là.

Une bonne chose qu'il puisse compter sur sa mère, elle était reconnaissante pour ça. Elle voyait que ce n'était pas partout comme elle l'avait vécu, et c'était tant mieux pour les autres. Elle esquissa un autre sourire. Sa compagnie lui était très bénéfique.

- J'avoue que ça va me faire aussi bizzare de ne plus te voir dans cet endroit, je m'étais habituée mais je suis contente pour toi et puis où que tu ailles je serais là pour te faire la misère.

C'était peut être un peu sa façon à elle de lui faire comprendre qu'elle tenait sincèrement à lui malgré que leur relation soit récente et qu'elle comptait le soutenir dans ses choix comme lui le faisait avec les siens et surtout qu'elle appréciait sa compagnie.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenheart.forumgratuit.be
Admin
Admin


Messages : 23
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Maëlle Lewis    Jeu 19 Nov - 22:15

Les citrouilles chantent et les chauves sourient.
Jayleen & Charlie fêtent Halloween !
De toutes évidences, Charlie n'était pas convaincue par le fait que Jay n'avait pas eu peur. En même temps, il n'était pas dupe. Elle avait failli faire une syncope à chaque fois qu'ils s'étaient retrouvés devant un truc un minimum suspect, alors pourquoi ça aurait été différend ici ? Surtout que cette séance d'exorcisme était criante de réalisme. Et puis le fait qu'elle lui broyait la bras était sûrement plus représentatif de son état d'esprit que ses paroles. Mais il n'alla pas plus loin. C'était ça Charlie. Il la taquinait sans jamais aller trop loin pour ne pas la blesser ou la vexer. C'était un véritable don qu'il avait. Beaucoup de gens tueraient pour savoir à quel moment il est préférable de s'arrêter avant de se ramasser une baffe. Mais chez lui, ça avait l'air naturel. Et en tout cas Jay était vraiment reconnaissante pour le tact dont il faisait preuve. Même ses petites moqueries sur la jeune femme la faisait rire, c'est pour dire.

Mais tous ces défis épouvantables passés, Jay et Charlie s'attaquèrent à une activité moins risquée semblait-il : la danse. Cela dit, c'était pas si sur. Le jeune homme affirma ne pas être un danseur génial ce à quoi Jay répondit qu'elle était pire. Ils n'étaient donc pas à l'abri de se marcher sur les pieds ou de coller un coup de coude à quelqu'un dans la foule qui dansait à côté d'eux. Heureusement, l'accident fut avorté et il n'y eut pas besoin d'appeler une ambulance. Comme quoi il n'était peut-être pas si nul que ça tous les deux. En tout cas, ils s'amusaient bien, il y a pas à dire.
Ils prirent une petite pause pour se rafraîchir un instant. Malheureusement, Jay dut s'absenter une petite minute pour aller au petit coin. Alors qu'elle revenait des toilettes, elle croisa une personne qu'elle ne s'attendait pas à voir ce soir. Elle prit le temps de discuter avec lui et elle ne vit pas le temps passer. Lorsqu'elle voulut retrouver Charlie, il n'était plus la. Elle reçut alors un message de celui-ci lui signalant qu'il était parti. Jay se sentait mal d'avoir laissé son voisin comme ça. Comme à chaque fois qu'elle était victime d'un conflit intérieur, elle se mordit la lèvre en suivant Terence qui lui proposa de la raccompagner.

Le lendemain, Jay alla du côté de South Yarra pour acheter des pâtisseries. Elle ne connaissait malheureusement pas les goûts de Charlie mais son choix se porta sur une part de moelleux au chocolat. Tout le monde aime le chocolat non ? Puis elle rentra à Fitzroy.
Elle toqua à la porte de l'appartement de son voisin. « Coucou. C'est pour faire la paix. » dit-elle avec un petit sourire tout en montrant la boite contenant les pâtisseries. Elle espérait juste ne pas se faire claquer la porte au nez.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenheart.forumgratuit.be
Admin
Admin


Messages : 23
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Maëlle Lewis    Jeu 19 Nov - 22:16

J'avais pris la liberté d'aller m'asseoir sur le canapé de mon meilleur ami tandis que son chat avait prit quant à lui la liberté de squatter mes genoux. Ca ne me dérangeait pas, dans la mesure où j'aime les animaux. Et puis un peu de tendresse animalière ne fait jamais de mal. Bon, j'en ai bien assez avec Tobey mais ce n'est pas la même chose qu'un chat. Enfin, j'attends que Luka revienne de la chambre et lui souris une fois que je le vois revenir. Je prends quelques secondes pour réfléchir puis lui propose de faire des pizza. Parce que j'adore les pizzas et puis qu'en faire nous même ça pourrait être marrant. Et aussi parce que j'ai faim, mais ça n'est qu'un détail. Lorsqu'il accepte, je souris et hoche la tête avant de grimacer en sentant le chat me mordre. « Aouch. Méchant. » dis-je en faisant la moue. Je le chasse donc doucement puis me relève et rejoins Luka dans la cuisine pour me laver les mains. Et puis je le regarde faire, ne sachant pas tellement quoi faire en attendant qu'il fouille dans ses placards. J'attends donc simplement et regarde les ingrédients qu'il ramène puis hoche la tête à sa phrase. « T'inquiète, de toute façon tu sais qu'on va en faire une aux fromages alors. » dis-je en souriant en coin. Parce qu'on adore tous les deux les pizzas aux fromages.

Je lève ensuite un sourcil en entendant ses questions et réfléchis deux minutes. Mon palais me dit de faire la pâte moi même mais mon estomac me hurle de prendre la pâte toute faite. L'un est forcément plus lourd que l'autre alors le choix est rapidement fait. « La pâte toute faite. Mon ventre va grogner sinon. » dis-je en souriant en coin. Je le regarde ensuite aller vers la radio en attrapant la pâte qu'il m'a montré quelques secondes plus tôt pour la déballer et souris en le voyant bouger sur la musique. Je l'observe un petit moment, j'aime bien le voir danser. Il danse bien en plus, bon moi je suis un peu coincé à ce niveau là, je ne sais même pas danser à vrai dire. Alors je me contente toujours d'observer, histoire de ne pas trop être ridicule, mais en le voyant bouger je ne pouvais pas m'empêcher de taper du pied et d'avoir envie de bouger aussi. Enfin, c'est l'effet qu'il me fait quand il danse, me donner envie de danser aussi. Mais je crois que c'est l'effet qu'il fait à tout le monde. Je souris en coin et secoue ensuite la tête en me concentrant sur ce que je fais. « Tu veux quoi dans ta pizza ? » dis-je en sortant la plaque de son four pour la recouvrir de farine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenheart.forumgratuit.be
Admin
Admin


Messages : 23
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Maëlle Lewis    Ven 20 Nov - 3:23

Ils n'allaient pas rester des inconnus très longtemps. Bizarrement, le jeune Wheeler a beaucoup de mal à croire à des paroles comme ça. Il n'y croit même pas du tout finalement. Comment est-ce qu'un mec qui vient de la rue peut être ami avec un mec qui est né dans un château. Enfin c'est une image, Oliver n'est pas né dans un château mais bien avec une cuillère en or dans la bouche. Ça revient au même finalement, il doit sans aucun doute avoir les moyens de s'offrir un château de toute manière. Quant au fait qu'il soit un jour à l'aise dans un endroit comme celui-ci, c'est presque impensable dans sa tête pour l'instant. Il n'y croit simplement pas et il ne préfère pas y répondre. Il ne se projette pas dans le futur, en ce moment il a déjà des difficultés à le faire pour sa vie privé donc s'il doit le faire avec un inconnu ça allait être deux fois plus compliqué. Charlie n'est pas une personne méchante, il est en général une personne assez ouverte d'esprit qui accepte la différence et qui ne rejette pas l'autre pour ce qu'il représente. Mais en ce moment, il n'est plus le même, il a changé et il est profondément triste. Il sait que faire subir aux autres des choses qu'ils ne méritent pas n'est pas une solution, c'est un comportement idiot et qui fait mal en plus de ça. Il faut qu'il arrête, il le sait, il le comprend et il va faire en sorte de ne plus agir d'une manière qui n'est pas correcte.

Charlie n'aurait jamais pu croire qu'il allait, un jour, rencontré une personne bien plus naïve que lui. Il y a toujours pire que sois, mais il ne pensait pas spécialement avoir l'occasion de le voir de ses propres yeux. Le fait de lui dire de faire attention est loin d'être une critique, c'est un conseil qui vise à prendre soin de l'autre. Bien que pour le moment, Charlie se fiche royalement de la vie du plus jeune. Un rire s'échappe d'entre ses fines lèvres. Donc pour le brun tout le monde est gentil et innocent. Dans quel monde vit-il ? Celui des Télétubbies ? Le fait de connaître de vue une personne ne devrait pas justifier le fait qu'il laisse venir chez lui n'importe qui. C'est rassurant pour le plus vieux d'entendre qu'il n'a pas une tête de délinquant et qu'on lui fait confiance rapidement. Mais encore une fois, l'apparence peut être trompeuse et il aurait très bien pu jouer la carte du gars ayant trop bu pour profiter de la gentillesse d'une personnel tel qu'Olivier. Mais finalement il le laisse dans ses pensées, il n'a pas envie de casser son délire. Il ne compte rien lui prendre. Il a une éducation correcte et même s'il devait se retrouver à la rue une seconde fois, il n'irait sans doute pas faire des choses qui sont contraires à ses valeurs. Il adresse un sourire désolé au garçon n'ayant pas envie de le mettre mal alors qu'il est chez lui et qu'il aurait pu le mettre à la porte depuis bien longtemps déjà. Au moins, il est tolérant en plus d'être patient, c'est deux qualités à avoir quand on vit dans un monde comme celui-ci. Les remarques qui ont étés faites sur sa richesse semblent être mal passées. C'est compréhensible. Charlie l'écoute sans rien dire pour le moment, il joue simplement avec la cuillère qu'il a récupérée dans la tasse. Il comprend une fois de plus qu'il a été un peu trop jugeant. Mais il n'est pas encore prêt à dire qu'il est différent. « - Je suis désolé pour tes parents ainsi que tes grands-parents. » C'est la première chose qui lui était venue en tête. Il ne sait pas trop comment il réagirait s'il venait à ne plus avoir de contact avec sa famille. Ça serait probablement pire comme situation. Il est assez mal comme ça et il ne veut pas prendre plus de temps pour se mettre en situation. Oliver semble bien prendre la situation avec sa famille mais une séparation telle que celle-là doit sans doute être difficile. « - Je sais, je suis conscient qu'il ne faut pas faire des généralités. Personne n'aime ça. Mais même si tu ne me dis que tu es une personne correcte, même si tu me dis que tu offres ton argent pour de bonnes causes. J'ai quand même beaucoup d'apriori et je ne peux pas aller contre comme ça. Tu me dis les choses mais je n'ai aucune preuve de ça. Alors même si je voulais te croire, je n'y arriverais pas. Pas de suite. Il faut le temps pour apprendre à connaître une personne. Et oublie la remarque sur tes manières. Ce n'est pas important tu es comme tu es. » Il sait que son point de vue peut être un peu difficile à comprendre. Mais il ne changera pas en un claquement de doigts même si Olivier montre qu'il a de bonnes intentions.

Charlie venait de lui livrer une grosse partie de ses problèmes. Il ne sait pas s'il doit prendre la fuite ou s'il assume sa vie comme elle est. La peur d'être jugé est toujours présente au fond de lui. Puis la peur de ne pas être cru également. Il aurait pu rire de lui, il aurait pu lui dire d'aller se faire voir au lieu de lui raconter des conneries. Ce n'est pas des conneries. Olivier semble l'avoir compris. C'est déjà une chose rassurante à ses yeux. Même s'il reste un peu gêné face à la situation. Il approuve à sa première phrase. Enfin tragique... Il ne sait pas si c'est vraiment le mot qui convient mais on peut dire que ça commence à vraiment faire mal et les conséquences ne sont pas bien jolies comme on a pu le voir ce soir. S'ensuive ensuite des conseils. Et des phrases plutôt positives. Des choses que Charlie seul n'arrive pas à se dire. Il voit les choses négativement, il ne voit que les mauvais côtés et jamais les bons. Par contre ses remarques, ou plutôt sa remarque sur Jason, il ne peut pas en prendre compte. Même s'il perd sur temps, jamais il ne laissera Jason. Jason est sa vie, ils ont grandi ensemble et il est impossible pour Charlie de mettre fin à cette relation. Sans doute que Jay ne le veut pas non plus. Il est juste trop occupé ailleurs pour faire attention à lui. Ça lui fait mal au cœur, mais il n'a pas le choix que de le laisser vivre sa vie. « - Oui tu as sans doute raison. Ça doit lui prendre beaucoup de temps et d'énergie. » Le dire ne rend pas les choses plus faciles  mais au moins il prend ça en compte. Il trouve que c'est ridicule mais il le prend quand même en compte. Il haussa les épaules quand il lui parle d'Oscar, enfin du garçon pour qui il a eu un coup de cœur. Il n'a pas envie d'y répondre. Il a une fois de plus raison mais prendre un râteau ça n'est pas agréable. Et son cœur n'est pas aussi fort qu'il ne le pensait. Il soupire simplement ayant juste l'impression d'être sur une autre planète en ce moment. « - Oui je suis barman. » Il ne comprend pas pourquoi une question de ce type mais il répond quand même. Il grimace suite à la question sur Ellie. Il a des difficultés avec le fait de mettre des mots sur les choses qu'il pense d'elle. Mais il essaie. « - Déjà elle est strip-teaseuse et j'ai vraiment difficile à croire que Jason puisse accepter d'être en relation avec une fille qui se déshabille devant des hommes chaque soir. Ça n'est pas son genre d'être partageur. Ensuite, elle n'est pas très agréable. Enfin, elle n'était pas très heureuse que j'ai été dire à Jason qu'elle avait montré ses seins à un garçon sans que ça fasse partie de son boulot. J'ai pour principe de dire la vérité à Jason. Alors je ne vois pas pourquoi je n'aurais rien dit. Elle n'a pas la gentillesse de Jason, elle n'a pas sa patiente, elle n'a pas la main sur le coeur comme lui. Il l'aime pourtant. Je n'irais pas conte mais je croise les doigts pour qu'il ne souffre pas à cause d'elle. » Il ne connaît pas plus que ça la rousse. Mais le peu de choses qu'il sait, il ne l'apprécie pas. Elle n'a rien fait pour changer les choses de son côté. Il plisse le nez avant de soupirer un bon coup et finalement prendre la seconde tasse pour en boire quelques gorgées. « - Enfin, merci pour tes mots et tes conseils, je pense qu'on ne devrait pas parler de moi davantage. L'ambiance n'est pas très festive et je m'en excuse. J'essaierais d'éviter de boire la prochaine fois. » Il se sent vraiment mal à l'aise. Il n'a pas l'habitude de parler autant. Il pose la tête contre le dossier du canapé, puis remonte le regard vers le brun. Il lui sourit une fois de plus. Il n'a pas envie d'être désagréable avec lui plus qu'il ne l'a déjà été.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenheart.forumgratuit.be
Admin
Admin


Messages : 23
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Maëlle Lewis    Ven 20 Nov - 3:59

Prendre du temps pour réaliser ses rêves, c'est important. Shainey a raison de le faire. Charlie n'en a pas le temps, ni les moyens en ce moment et peut-être même qu'il n'a plus de rêves à proprement parler. Il a envie de voyages, envie d'ailleurs et surtout envie d'être heureux. Mais c'est impossible en ce moment. Comme si la vie n'avait aucune envie de lui laisser une petite chance. Il essaie de s'en plaindre le moins possible, ça n'est pas agréable pour les personnes qui sont proches de lui mais il pense à des choses comme ça. Il se dit que le bonheur n'est pas fait pour lui et qu'il ferait certainement mieux de se faire à l'idée que ça ne changera jamais. Ça ne l'empêche pas d'être heureux pour les autres et d'avoir envie de les encourager dans des projets qui semblent être réalisables et corrects. Il avait donc approuvé d'un hochement de tête la première partie de réponse que lui avait donnée la jeune femme. Il se mit à rire à la seconde qui n'était rien d'autre qu'une blague, enfin il espère puisque lui aussi lui avait fait une blague juste avant, il n'y avait rien de sérieux dans ses paroles.

«  - Non ça ira. Je n'ai pas envie de voir la fontaine de plus près. Puis tu sais que je plaisante. Je t'apprécie, tu es une fille géniale et je n'ai jamais eu de problème avec toi. Donc je suis vraiment heureux que tu restes en ville puisque ça signifie que nous allons nous voir plus souvent et c'est un vrai plaisir. »

Charlie avait encore parlé de Jason, comme s'il ne pouvait pas s'en empêcher. Pourtant ils ont dit un peu plus tôt qu'ils n'en parlaient plus pour ce soir. C'est pourquoi il avait rapidement dit qu'il voulait stopper réellement ça. Mais les mots qu'elle vient de lui dire étaient quand même correctes. Avec Jason ils allaient faire du bon boulot, ils allaient rire et puis ils allaient mettre l'ambiance, enfin il espère. Il approuve simplement les paroles qu'elle avait dites et espère réellement qu'elle viendra lui rendre visite. Mais il ne peut plus dire un mot sur ça. Il rit simplement quand elle lui sort la phrase de la pub. Il trouve ça vraiment drôle. Ça lui fait du bien de pouvoir rire comme ça alors qu'il n'a pas l'occasion de le faire en ce moment. Il est heureux de passé une soirée avec elle finalement. C'est une de ses meilleures soirées de la semaine. Puis ils reviennent une fois de plus sur le Blue Bar et sur sa décision de partir. Malgré toutes les choses qui lui manqueront il ne changera pas d'avis. Il se fera une place au Londoner, il se fera de nouveaux souvenirs et il en profitera tout autant.

« - Oui c'est vrai. Nous pourrions jouer ensemble. Enfin je fais ça aussi avec une amie et c'est agréable. Je serais ravi de pouvoir le faire avec toi également. Puis jouer est un plaisir pour moi donc je n'ai pas besoin de réfléchir plus longtemps avant de dire oui. »

Pour ce qui est de la voiture et des trajets, il ne revient pas dessus. Il garde le positif et laisse les éléments négatifs ailleurs. Il trouve ça plus correcte et il n'a pas envie de se faire peur. Les choses iront comme elles doivent aller, il en est convaincu. Il hoche la tête ensuite avant de rire une fois de plus. Il secoue la tête puis pose un baiser contre sa joue en se penchant quelques secondes vers elle.

« - Tu seras toujours là et on passera toujours du temps ensemble quoi qu'il arrive. J'en suis certain. »

Charlie ne laisse pas ses amis, il fait en sorte de faire des choses avec eux, de vivre avec eux et d'être là. Il aime avoir des contacts et être heureux dans une relation bien qu'elle ne soit qu'amicale. Il réfléchit tout en prenant une nouvelle gorgée de sa boisson. Puis il se redresse un peu avant de finalement reprendre sur une question.

« - Alors que veux-tu faire là de suite ? Parce qu'on parle de moi, mais je suis certain qu'il y a des choses beaucoup plus importantes et agréables à faire ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenheart.forumgratuit.be
Admin
Admin


Messages : 23
Date d'inscription : 11/04/2014

MessageSujet: Re: Maëlle Lewis    Ven 20 Nov - 4:22

Jayleen s'était éclipsée, au départ Charlie pensait qu'elle reviendrait, qu'elle en aurait pour maximum 5 minutes. Mais elle n'est jamais revenue. Il l'a un peu pris pour lui il faut avouer. Et il en a fait part à son amie qu'il a rencontré un peu plus tard. Celle-ci a essayé de le rassurer comme elle le pouvait en lui disant qu'elle avait simplement dû rencontrer une personne en chemin et que ça n'était pas lui qui l'avait fait fuir. Puis finalement, il était remonté avec la brune pour aller voir l'une des salles. Ils ne se sont pas rendus dans les autres puisqu'une question stupide était sortie de la bouche du brun et ça a inquiété directement son ex qui lui a ensuite proposé d'aller ailleurs. Il a accepté sans attendre et ils se sont rendus au Blue Bar pour une soirée confidence et amicale. Il était ensuite rentré chez lui malgré les quelques verres qu'il a bus. Il connaît toujours le chemin et il sait toujours ce qu'il fait. Sauf en cas d'exception. Il n'avait pas eu de nouvelle de Jayleen suite au message qu'il lui a envoyé et il sait dit qu'elle devait sans doute être trop occupée pour y faire attention.

Malgré le fait qu'il se soit couché à une heure tardive la veille, il s'était encore levé tôt. Il avait pris le temps de prendre une douche puis de s'habiller. Cette fois pas de costume d'Indien, seulement ses vêtements habituels et ça lui allait parfaitement. Il s'était ensuite posé dans le canapé avec un café et la télévision qui allait. Bien que le matin il n'y ait jamais des choses intéressantes à voir mais les dessins animés ne sont pas si désagréables même quand on a 27 ans. Il entendit un peu plus tard quelqu'un frapper à la porte. Il s'était donc levé pour aller ouvrir et fut un peu surpris d'y découvrir sa voisine. Un sourire se forme sur ses lèvres, il ne peut s'en empêcher, il trouve la situation drôle. « - Mh je ne sais pas si je dois réellement brandir le drapeau blanc de suite. » Dit-il en prenant un air faussement sérieux. Il voulait une fois de plus être taquin et rien de plus. Il se bouge calmement. « - Entre, fait comme chez toi. » Il n'avait pas attendu trop longtemps pour la laisser venir. Il ferme la porte derrière elle puis avance doucement pour se rendre jusqu'au salon. Il l'a invité à faire comme chez elle, donc elle est libre de s'asseoir si elle le veut. Par contre, ça le fait rire de voir qu'elle a avec elle de la pâtisserie. Harmony, sa cousine, a elle aussi l'habitude d'en prendre avec elle quand elle vient. On dirait que c'est une histoire de femme tout ça. Il reprend très vite la parole ne voulant pas laisser la jeune femme comme ça. « - Il y a du café je t'en sers une tasse ? En accompagnement c'est pas mal non ? Ou tu préfères le thé ? Le chocolat chaud ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brokenheart.forumgratuit.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maëlle Lewis    

Revenir en haut Aller en bas
 
Maëlle Lewis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C S. Lewis
» POURQUOI J'AI MANGE MON PERE de Roy Lewis
» portrait de leona lewis
» Parker Lewis ne perds jamais
» Parker Lewis ne perd jamais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BrokenHeart :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum-
Sauter vers: